Les Diablerets sous la neige en mai

Beau chantier après la neige

Après la neige d’hier (voir ici), les conditions météo sont bien meilleures ce matin: 6°C à 1300m à 6h30. Ciel nuageux, mais les routes sont presque sèches. C’est parti pour un bon raid en montagne!

Villars sous la neige au mois de maiPrudent, je pars quand même bien couvert car il reste encore pas mal de neige!
Après la descente vers Ollon, je traverse la seule vallée de la journée, qui me sert de bon échauffement avant d’arriver à Monthey et d’attaquer directement la montée vers les Giettes (10,5km – 800D+). J’en profite pour passer le Gimenez qui était prévu hier, sans faire d’étincelles: en bosse c’est très différent du home trainer, et j’ai été un eu trop ambitieux a démarrage, ça se termine plutôt sur du 260-350W…

Les Giettes : vue sur le LémanLa descente est pentue, étroite et sinueuse, pas question de faire de la vitesse: la moyenne de la journée sera faible.

Revenu dans la vallée, il n’y a qu’à traverser le Rhône par un pont piétonnier pour arriver à Bex et enchaîner sur la montée vers Villars (10,5km – 750D+). Le but est maintenant d’accumuler les kilomètres de montée aux alentours de 250W, en vue de la Time Megève Mont-Blanc. J’arrive à Barboleuse avec 240Wmoy, jusqu’ici ça va plutôt pas mal.

Après un ravitaillement rapide à l’appart, 1ère escalade 2015 du Col de la Croix (7,5km – 460D+). Sur le replat du golf un groupe de 5 coursiers me double, mais je préfère assurer pour la suite et poursuivre à mon rythme, d’autant plus que la fatigue commence à pointer le bout de son nez! Il reste des plaques de neige sur la route, mais ça passe jusqu’au sommet.

Les Diablerets sous la neige en maiAprès une nouvelle descente prudente, je traverse les Diablerets avant de monter jusqu’au Col du Pillon (4km – 350D+). Les jambes ne sont pas pire, avec 240Wmoy.

Col du Pillon: télécabine Glacier 3000Nouvelle descente, jusqu’au Sépey avant de faire un détour par Leysin (4,5km – 300D+) pour accumuler du dénivelé. Après 3000D+, ça devient de plus en plus dur, et le rythme baisse.

LeysinDernière descente, la seule rapide de la journée, jusqu’à Aigle. Il y a 3-4km jusqu’à Ollon pour essayer de récupérer un peu avant la montée finale vers Villars par Panex et Les Ecovets (10km – 850D+), sur une petite route forestière. Les pourcentages des premiers kilomètres sont assez redoutables, même avec le 34×29 la montée se fait en force avec des cadences régulièrement <60rpm. Finir par ici n’était pas forcément une bonne idée!

De retour à Villars, je fais quelques centaines de mètres vers la Croix pour passer le cap symbolique des 4000D+. Fin de la sortie avec 6h24, 133kms et 433TSS. Yes!

Une réflexion au sujet de « Beau chantier après la neige »

Laisser un commentaire