Bienvenue dans la 4ème Dimension

Excellent article publié sur The Science of Sport concernant les puissances développées par les pros lors de l’ascension du Tourmalet au Tour de France 2010.

Courbes SRM et Powertap Tour de France 2010 Col du Tourmalet
Sportscientists.com

Les calculs sont basés sur les enregistrements SRM et Powertap de Chris Horner (RadioShack) et Chris Anke Sorensen (Saxo Bank).
Dommage qu’Alberto Contador et Andy Schleck ne publient pas leurs fichiers! Mais on peut comprendre qu’ils aient intérêt à cultiver le secret vis à vis de l’adversaire…

Au pied du Tourmalet, Sorensen a commencé le travail en montant les premiers kilomètres à fond, faisant exploser le peloton. Il a ainsi développé 415W pendant plus de 11min, soit 6,6W/kg avant de craquer et de terminer quand même la montée à 310W… Dans le même temps, Horner a tourné à environ 400W (6,3W/kg), ce qui montre qu’à ce niveau même dans les cols le phénomène d’aspiration est loin d’être négligeable.
Après l’attaque d’Andy Schleck, Chris Horner a poursuivi jusqu’au sommet à 350W de moyenne (5,4W/kg).
Sur les 4 derniers kms, l’écart entre Chris Horner et la tête de course est resté quasiment identique. Les puissances développées sont donc très proches de celles de Contador et Schleck, soit 350W « seulement ».
Sur l’ensemble de la montée (environ 50min), la puissance développée par Horner est de 5,6W/kg (360W), et de 5,9W/kg pour Contador et Schleck. Et ce à la fin d’une grosse étape. Bienvenue dans la 4ème Dimension!
La baisse est cependant marquée par rapport aux années EPO « No Limit », puisqu’Armstrong préparé par le Dr Ferrari atteignait les 6,7W/kg dans des conditions comparables!

Laisser un commentaire