CAP

Ma préparation pour la saison 2014 a commencé hier par une sortie route tranquille sans regarder les W, 90-95rpm pendant 2h plus ou moins sous la pluie.
Il ne fait encore pas très froid donc pour le moment ça ne me dérange pas de trop d’y aller quand même, bien équipé: surchaussures étanches, gants version spéciale pluie, imper et gilet fluo.

Nouveauté de l’année, Alban m’a prévu quelques séances de course à pied dans le 1er cycle de préparation physique générale qui doit m’amener jusqu’à fin Décembre.
En creusant un peu je me suis aperçu qu’en fait je n’avais pas couru depuis… 4 ans et mon dernier déménagement! Chaussures et vêtements de running encore dans un carton! Heureusement le programme de la 1ère séance est ultra light avec juste 3×10′ de course. C’est bien adapté à mon niveau probable!

course à pied suunto ambitComme il fait nuit je pars avec ma Petzl et mon gilet fluo pour une boucle dans la campagne autour de chez moi, 1/3 chemin, 2/3 petite route ou bas côté en herbe. Ma Suunto Ambit me sert de cardio et de GPS, c’est la première fois que j’utilise le mode Running qui indique le temps au km. Ce n’est pas très glorieux, en vitesse de croisière je tourne autour des 6’30! En partant d’aussi bas, il va être facile de s’améliorer!

Conclusions de la séance:
– la course à pied ça fait travailler des muscles vraiment différents (dont certains dont on ne soupçonne pas l’existence),
– il faudrait que j’y passe des mois avant de pouvoir courir 10km…
C’est officiel, dans la même semaine je fais de la natation, du vélo et de la course à pied. Peut-être qu’un jour je m’essaierai au triathlon. En nageant comme une pierre et en en courant comme un escargot j’ai intérêt à être très fort en vélo…

Bon en tout cas la saison 2014 est lancée, les dominantes de mon programme d’entrainement sont planifiées jusqu’à mi-juin, bien joué Cycles et Forme!

3 réflexions au sujet de « CAP »

  1. La cap permet de travailler plus de muscles que le vélo. Le rendement énergétique est jusqu’à 15 % supérieur au vélo. Tout cela fait que l’impact sur le VES ( volume d’ejection systolique) de séance de VMA est meilleure que celle de PMA. Et comme le VO2max est directement influencé par le VES, il peut être interessant de passer par le footing en période PPG pour passer un cap! Surtout quand on en a pas fait pendant 4 ans!

  2. OK va falloir que je travaille alors parce que pour le moment les séances de VMA me paraissent loin!
    Niveau biomécanique ça coince trop pour que je puisse faire de l’intensité pour le moment. Alors l’augmentation du volume d’éjection systolique… ça va prendre du temps.

  3. Comme tout il faut attendre que les adaptations se mettent en place. Cadence de foulées, rendement, endurance musculaire en course à pied: de nouveaux stimulis mais c’est aussi fait pour ça la période de PPG. S’éloigner un peu du geste cycliste tout en gardant de la sollicitation cardio. Bon on oublit pas le transfert vélo quand même! 🙂

Laisser un commentaire