Téléphérique du Col du Pillon

Col de la Croix et Col du Pillon

42km – 1400D+ – 106TSS

Dents du Midi
Dents du Midi

Sortie matinale pour la première de l’été en Suisse romande. L’itinéraire est simple: départ de Villars sur Ollon (1305m) pour le Col de la Croix (1778m), descente jusqu’aux Diablerets (1160m), montée au Col du Pillon (1546m), puis retour par le même chemin.

Taveyanne
Refuge de Taveyanne

A 8h du mat’ il fait drôlement froid à 1300m: 5°C. Dur! 300m de plat seulement pour rejoindre la route du col, et c’est parti pour une rampe assez sévère, le premier kilomètre doit bien être à 12-13% de moyenne. Sans échauffement préalable, 34×29 direct!

Vache dans le Col de la Croix
Alpage du Col de la Croix

Cette prise de contact doit me permettre de faire le point concernant mes différents bobos (voir ici). C’est vite vu, j’ai mal partout…

Petite consolation, il fait beau et les paysages sont superbes. Il a neigé la veille, les sommets sont déjà blancs…

Les Diablerets
Les Diablerets

Après un court arrêt pour enlever le coupe vent, j’enchaîne sur le Col du Pillon, avec 4×3’@90rpm. Ça commence à aller mieux, mais j’ai la même sensation qu’à chaque première sortie en montagne: mal posé sur le vélo, ça part dans tous les sens et le pédalage est inefficace…

Téléphérique du Col du Pillon
Téléphérique du Col du Pillon

C’est d’ici que part le téléphérique qui permet de monter au glacier, à 3143m. Plus loin, c’est Gstaad et la Suisse alémanique. On verra une prochaine fois.

De retour aux Diablerets, j’attaque le Col de la Croix à nouveau, cette fois par le versant Nord. 8km à 7,5%, dans ce sens c’est une vraie ascension. De quoi se tester un peu, je monte à 250W pour voir ce que ça donne à un rythme « cyclo de montagne ». Bon, c’est moyen, et il ne reste plus que 5j avant la Vosgienne…

Col de la Croix depuis Les Diablerets
Sortie des Diablerets vers le Col de la Croix

Mais ce qui compte avant tout, c’est de se faire plaisir. Et vu les paysages somptueux, le grand ciel bleu, et l’enchantement de grimper avec les Lightweight, c’est réussi quand même!

Laisser un commentaire