Course 2009-4 : La 77 (Seine et Marne-Cyclosportive)

Dimanche 05 Avril 2009
145km – 722m de dénivelé
1300 partants

La 77

Après une nuit tranquille dans un hôtel de Melun, c’est reparti pour la 2ème cyclo du week-end… Les jambes sont douloureuses dès la sortie du lit, mais c’est trop tard pour reculer.

Le soleil est de la partie à Vaux le Pénil, il ne fait pas trop froid et il n’y a pas de vent, ça s’annonce bien. Ambiance conviviale au retrait des dossards et des puces électroniques. Je me prépare vraiment sans pression, le seul but aujourd’hui est de faire des kilomètres à allure rapide et de terminer.
Comme j’ai prévu de partir tranquille, je ne me préoccupe pas trop de l’échauffement et de ma position au départ. D’ailleurs je suis dans l’avant dernier sas… aucune chance de revoir la tête ! Eric Leblacher est présent sur la course, ça me rappelle quand en cadets je courais avec lui, Sandy Casar et Loïc Lamouller…
Le départ se fait assez tranquillement , 39km/h de moyenne sur la première 1/2h, avec de grandes lignes droites bien larges, plates et un super bitume. Les 1300 partants sont plus ou moins en file indienne, en prenant les roues je remonte progressivement. Les jambes tournent bien, mais dès qu’il faut vraiment appuyer sur les pédales j’ai mal…
Pour une fois ça ne frotte pas trop, faut dire qu’on roule quasiment sur une autoroute, aucun problème pour remonter, il suffit de déboiter et de rouler à 50. De temps en temps une machine à laver vous double, le plus souvent il s’agit d’un triathlète à jantes hautes : Zipp 1080 (!), hallucinant le bruit. Les Cosmics à côté c’est un bruit de moustique !
La première côte n’arrive qu’au bout de 50km. Je m’arrête en bas pour satisfaire un besoin naturel, car de toute façon vu le nombre je suis sûr de ne pas me retrouver seul dans la pampa. Je fais l’ascension à 305W de moyenne en remontant pas mal de monde.
La course a explosé, il y a des petits groupes partout. C’est parti pour 2h de « saute peloton », un peu comme à La Look l’année dernière, quand je rattrape quelques coureurs je roule devant sans me poser de question, 200-240W quand il n’y a pas de difficulté (I2) et 240-280W en faux plat ou côte (I3).
Il y a pas mal de chutes sans danger apparent, on voit malheureusement souvent des ambulances, dont une avec SAMU. J’espère que ce n’était pas trop grave.
Je suis spectateur d’une chute lamentable où un abruti à dossard protégé (le 44) accroche un type en le doublant, le fait tomber et ne s’arrête même pas pour constater les dégats ! Voyant que la chute est sérieuse, je pars à la poursuite du fameux 44 et le rattrape après 1km en lui demandant s’il n’a pas honte de s’enfuir misérablement, le gars me répond qu’il n’en a rien à f….. de l’autre ! Incroyable… Du coup je fais demi-tour pour rejoindre le pauvre cyclo qui a fini dans le fossé et lui proposer mon aide. Je suis outré du comportement de certains, surtout quand on court pour la 500ème place…
Par la suite j’empile les kms jusqu’à l’arrivée, certains me demandent pourquoi je roule en tête de chaque groupe sans me poser de question, et ont de la peine à croire que je double avec La Coulainaise la veille.
Je termine en 4h12, 229W NP. Sur la fin j’ai une drôle d’impression, mélange de fatigue et d’euphorie : je roule à 240-250W sur le plat, le temps et les kms me paraissent irréels. Est-ce que je touche du doigt les sensations du Cyclisme Ultra ?

Bilan :
La 77 est une cyclo sympathique, organisation sans faille et sécurité au top, aussi bien au niveau des carrefours que des motards omniprésents. Le parcours est vraiment facile, surtout sans vent comme aujourd’hui.
Malgré la fatigue de La Coulainaise, je me suis fait plaisir à rouler sans stress, et même si à l’arrivée je ne termine qu’aux environ de la 650ème place je suis heureux d’avoir enchainé en 24h 300km à 35km/h et 247W NP de moyenne… Porte ouverte au RPE ??

6 réflexions sur « Course 2009-4 : La 77 (Seine et Marne-Cyclosportive) »

  1. Bravo à toi en effet d’avoir doublé. J’ai appliqué ce même principe, mais contrairement à toi qui songe à l’ultra, j’avais en tête de me tester sur un éventuel semi-ironman d’ici septembre (Monaco). J’ai donc enchainé la Coulainaise, où j’ai surtout cherché à tourner les jambes et gérer sans me mettre dans le dur ‘(résultat: 32 km/h de moyenne à 45 mn des premiers, je risquais pas de te voir) et le marathon de paris le dimanche. Sans grand entrainement cette année sur cette discipline, en 3h45 et un peu comme toi, j’avais le sentiment que j’aurai pu continuer encore… à méditer tout de même, j’ai pas envie de devenir un diesel. Maintenant je cherche à récupérer, surtout musculairement de ce foutu marathon, et dans 10 jours ce sera la Look…

  2. Bravo pour le marathon, quand je cours 1h je mets 1 semaine à m’en remettre !
    J’ai fait la Look l’année dernière, le parcours est sympa mais si tu veux avoir une chance d’être bien classé il faut impérativement être bien placé au départ sinon tu ne verras jamais la tête.
    @+

  3. Very good pour ce beau enchainement, tu va faire peter tes chronos dans la marmotte avec une telle prépa!!
    Je suis inscrit dossard 3084.On se verra peut être cette fois!!
    Inscrit aussi à la time pour le 118 km .
    A+
    Alban

  4. Bravo pour votre réaction à l’encontre du dossard 44. J’adore le cyclisme, j’ai couru au début des années 80, en juniors et séniors.
    Je me suis remis au vélo passé 45 ans. J’adore ce sport mais suis déçu par la bêtise et le mutisme qui règnent souvent dans ce milieu .

Laisser un commentaire