Course 2012-02 – Raid des Alpilles

Dimanche 18 Mars 2012
132km – 1400D+
Environ 350 partants 

Raid des AlpillesPas de chance ce matin à Saint Rémy de Provence, le ciel est franchement menaçant pour cette nouvelle édition du Raid des Alpilles, organisé par l’équipe de Patrick François. Plusieurs anciens participants du Raid Provence Extrême sont au départ, dont Dominique Briand, Hughes Rico, Thomas Bécarud ou Thierry Saint-Léger.

Courbe SRM Raid des Alpilles
132km - 1400D+ - 4h11 - 257W NP

Le départ se fait en 3 vagues, en fonction de l’âge des participants. Une fausse bonne idée, vu que de toute façon les 4,5 premiers kms en direction des Baux de Provence sont en montée. Pas de danger lié à un gros peloton, ça va exploser d’entrée…

Je me retrouve dans le groupe des costauds, avec plusieurs Elites du VC La Pomme – Marseille, ça envoie dur. Heureusement j’ai eu le temps de bien m’échauffer, et je survis assez bien aux 10min@332W NP du départ.
Après une courte descente full gaz (5min@272W NP) il faut enchaîner sur une nouvelle bosse de 3,5km engloutie à 315W NP. Là, c’est du chacun pour soi et le SRM et les Lightweight me sont bien utiles pour suivre ce qu’il reste du peloton.

Après une nouvelle descente, un peu plus calme cette fois, vient la surprise du chef, une toute petite route bien tortueuse, du genre où on s’obstine à rester sur la plaque malgré un faux plat montant. Sauf que relance après relance, ça continue. Je finis par tomber sur le 39 un peu à l’agonie quand arrive le fameux passage à 18% qui finit de m’achever. Malgré 11min@320W NP la tête de course s’éloigne inexorablement…

Première heure de course à 290W NP, yes!

C’est là que ça devient un peu bizarre, je me retrouve à rouler à bloc dans la pampa avec 4-5 gars, au milieu des oliviers et des amandiers en fleur, sur des route balayées par un bon vent, comme à la maison. On se retrouve même à rouler en éventail par moment, sympa. On rattrape sans arrêt des coureurs partis plus tôt ou d’autres qui se sont fait éjecter de la tête.
2h à un bon 265W NP, ça le fait toujours.

Malgré une alimentation plutôt musclée depuis le départ, ma vue devient un peu scintillante, mais pour une fois je détecte assez tôt ce premier symptôme d’hypoglycémie pour lever le pied et gérer sur la dernière heure, ou je baisse franchement de régime (225NP). La barrière des 100kms m’aura été fatale…

Le parcours termine par un dernier passage dans le mur à 18%, au pied des Baux de Provence. Si on ajoute la pluie battante, ça devient franchement dur. Et puis les jantes carbone, niveau freinage sur le mouillé ce n’est vraiment pas top.

Au final je suis bien content de cette première cyclosportive de la saison. La forme n’avait rien à voir avec la course de Beaumesnil il y a 15j. Cette fois les chevaux étaient bien sous le capot, avec 4h11@257W NP, mon 2ème meilleur résultat en cyclosportive après La Coulainaise 2009. Et puis j’ai aussi passé en cumulé 1h45>260W dont 1h>300W, ce qui est plutôt correct vu le type de parcours.
Le classement final (127ème…) est à des années lumières de la performance athlétique du jour. La faute sans doute à la vaine chevauchée dans le vent entre 1h et 3h de course!

 

Laisser un commentaire