Course 2012-05 Levallois-Honfleur

Samedi 08 Septembre
Levallois (92)
216km – 900D+
2500 partants

Honfleur

Chaque année depuis 2-3 ans je pensais à participer à la fameuse randonnée Levallois-Honfleur, mais des contraintes logistiques m’en ont empêché. Pas facile de s’organiser avec une arrivée située à plus de 200km du départ… et les navettes ne font que le retour Honfleur-Levallois.
En vacances, c’était l’année ou jamais. Vu la météo excellente, j’ai décidé de partir pour un raid sur 2 jours: laisser la voiture à Honfleur, faire Honfleur-Versailles (179km) le vendredi avec un sac à dos pour aller dormir chez mes beaux parents, et le retour Levallois-Honfleur (216km) le samedi.

Le samedi matin, lever à 5h30 pour un départ à 6h15. Petit déjeuner copieux, avec du Gatosport et 2 makroudes préparés par une copine. Il faut recharger les  batteries après les 7h09 de vélo de la veille! Il fait encore complètement nuit, je devrai donc faire un détour de 2-3km pour éviter de traverser le bois de Meudon sans lampadaires. Il y a donc 19km à faire jusqu’à la ligne de départ. Sur les quais de Seine, il y a plein de vélos dans tous les sens, certains ont déjà leurs plaques de guidon et sont partis en direction de Honfleur, les autres font comme moi et se rendent au Palais des Sports Marcel Cerdan de Levallois.
L’organisation est parfaite, avec un nombre impressionnant de bénévoles. 2500 dossards distribués en 1h30, belle prouesse…

Ici, pas de chronométrage, FFCT oblige, et départ libre de 6h15 à 7h30, ce qui permet d’étaler un peu la masse des cyclos. Je coupe la ligne à 7h15 dans une ambiance bon enfant. C’est une manifestation tout public, il y a des Elites, des papis sur des randonneuses Alex Singer, des fixies, des VTTs, des tandems, des vélos-couchés, j’ai même vu un vélo en bambou… Les rythmes sont super hétérogènes, de 20 à 38km/h de moyenne, faites votre choix! A part à la Marmotte je n’avais jamais vu une telle file indienne de vélos, en région parisienne en plus.

Les 46km jusqu’au 1er ravitaillement de Thoiry (78) se font en zone urbaine avec son lot de feux rouges et de carrefours. Un peu pénible, mais l’occasion de discuter avec pas mal de monde, dont un type qui roule sur le mythique BMC Impec (celui dont tout le monde parle, mais que personne n’a jamais vu, même les pros).
Au Château de Thoiry c’est une grande fête du slip, il y a au moins 1000 vélos arrêtés. A nouveau tout est super bien ficelé, aucune queue pour le café ou pour reprendre de l’eau. Sport Com’ pourrait en prendre de la graine pour le Glandon ou Valloire… Gros contraste avec les cyclosportives: ici on s’arrête 10min voire 1/2h, certains sont même à la limite de sortir des tables de pique nique de leurs sacoches!

Ensuite vient la traversée de l’Eure: 100km de plaine, monotone au possible, sur des routes bien bosselées, mal de cul garanti. Il faudrait me payer cher pour habiter ici. L’avantage c’est qu’après un modeste 25km/h sur le 1er tronçon la vitesse moyenne remonte en flèche pour atteindre les 30. En mode diesel, personne ne cherche à rouler vraiment plus vite. Il reste encore 150km avant l’arrivée.

Photo randonnée cycliste Levallois Honfleur 2012
Levallois-Honfleur 2012

2ème ravitaillement à Glisolles (27) au km 119. Je commence à être bien cramé après le raid de la veille. Depuis au moins 10km je ne pense qu’à boire une bonne canette de Coca-Cola, surtout qu’on commence à rôtir sévère. Cette fois c’est le grand jeu, avec un vrai repas froid, une nouvelle fois super bien organisé. Certains sont partis pour 1h de pause suivie d’une bonne sieste, d’autres ont 1 bière à la main, ça calme.

Je repars après 25min de repos assis à l’ombre, bien requinqué par le salé. A la sortie du village une petite bosse nous remet directement dans l’ambiance, cette fois je suis collé… Je me retrouve vite dans un peloton d’une quarantaine, et petit à petit les jambes reviennent. Depuis le départ j’ai à peine 150Wmoy pour 31km/h. Il n’y a pas à redire, le gain en peloton est au moins de 30-40%.

3ème et dernier ravito à Appeville dit Annebault (76). Cette fois je suis carbonisé. Il faut descendre de vélo et marcher 50m dans le gravier pour aller reprendre de l’eau, très mauvais pour ceux comme moi qui ont des Speedplay, après les cales sont encrassées par le sable… En plus c’est le cagnard et cette fois il n’y a pas de Coca. Les 37 derniers km vont être longs!

Une nouvelle fois je reprends un groupe, mais je suis vraiment usé et je finis par terminer seul. A la fin c’est un peu chacun pour soi, il n’y a plus que des groupes de 4-5 au lieu des pelotons d’une cinquantaine.

Honfleur arrive, yes! 216km en 7h17, 30km/h de moyenne.
Belle organisation et belle ambiance malgré un parcours quasi plat et des paysages super monotones dans les plaines du 27. Rando sympa à faire 1 fois pour ceux qui habitent dans le Nord-Ouest!

Omaha Beach
Playa!

Bilan des 2 jours: 414kils et 642TSS. Maintenant c’est repos!

Laisser un commentaire