Parcours Challenge Vercors Master

Le Challenge Vercors 2013

Dimanche 26 Mai
159km – 2800D+
Environ 200 partants

Challenge Vercors

Nouvelle étape du Grand Trophée ce week-end dans le Vercors. La météo fait encore des siennes puisque le samedi il y avait près de 15cm de neige dans les rues de Lans en Vercors, obligeant les organisateurs à décaler la course des féminines au lendemain…

C’est mon premier grand parcours de 2013, avec 160km annoncés. En fait c’est la première fois depuis Septembre et Levallois-Honfleur que je vais dépasser la barrière des 150kils. Le D+ prévu par Sport Com’ est de 3200m, mais en fait ce sera pas mal moins, entre 2800 et 3000 selon les compteurs…

Parcours Challenge Vercors Master
Parcours Challenge Vercors Master

Le parcours sillonne le massif du Vercors, dans lequel je n’avais encore jamais roulé. Les cols ici sont assez courts et avec peu de pourcentage, on ne dépasse pas les 1400m. Idéal pour la 1ère cyclo de montagne de l’année!

Profil du Challenge Vercors Master
Profil du Challenge Vercors Master

Le gros morceau de la journée est le Col de la Machine avec ses 700m de D+. Pour le reste il y a beaucoup de petites montées ou de faux-plats avec des altitudes souvent  comprises entre 900 et 1300m.

challenge_vercors_2013_printemps

Heureusement le dimanche matin la neige a beaucoup fondu, et même s’il fait 2°C les routes sont praticables. Merci à la DDE d’avoir déneigé les passages critiques pendant la nuit!

Sur la ligne de départ l’affluence n’est pas au top, seuls les plus motivés ont fait le déplacement. Prudents, les présents sont bien couverts, je pars carrément en cuissard long, avec couvre chaussures, gants et maillot d’hiver, gilet sans manches. Plus l’imperméable dans une poche au cas où ça dégénère…
Je salue Rodolphe Lourd qui est déjà dans sa course, et effectivement le plateau est de qualité avec les habituels N. Roux, N. Ougier, H. Rico, T. Becarud…

Le départ est donné à 8h15 en direction du Col de la Croix Perrin, qui est avalé en une dizaine de minutes à peine. De quoi commencer à se réchauffer d’entrée de jeu. Je ne me sens pas super et je fais la montée sans me mettre dans le rouge, entre 300 et 350W au SRM. Au sommet le peloton a volé en éclats depuis longtemps et je me retrouve dans un groupe d’une quinzaine de mon niveau.
C’est la première fois de l’année que je roule avec les Lightweight et bizarrement je me sens plutôt handicapé, dans les virages le comportement du vélo est complètement modifié. Je reste prudent dans la descente, mais heureusement les autres le sont aussi donc ça roule tranquille jusqu’au pied de la deuxième difficulté.

Le Col d’Herbouilly est monté au train, j’essaye de rester légèrement en dessous du seuil pour ne pas laisser trop d’énergie en ce début de parcours. A noter que je me suis complètement trompé dans mon choix de braquet, le 34×27 et le 34×29 ne seront pas nécessaires de la journée. En fait  j’aurais dû garder mon 39 à l’avant…
La route serpente dans la forêt, il fait carrément froid, les bas côtés de la route sont couverts de neige et les sapins aussi. On se croirait au ski!

Une grande partie en descente nous attend ensuite jusqu’au département de la Drôme et de Saint Jean en Royans. Je me fais lâcher sur le début, avant de me faire ramener un membre du Team Vercors qui descend super bien.

Un petit tour dans la Vallée du Rhône et on attaque la remontée vers le Vercors par le Col de la Machine, 45 minutes d’effort à 282Wmoy, puis les faux plats vers le Col de Chaud Clapier, point culminant du parcours (1430m).

Après Vassieux une succession de faux plats nous attend, avec un bon vent de face du nord. Personne ne veut rouler dans le groupe, on se relaie à 3 pour continuer à avancer malgré tout, au milieu de superbes paysages partiellement enneigés. L’hiver doit être rude par ici…

A sec, je m’arrête brièvement au dernier ravito à Saint Martin en Vercors. Un bidon de thé pour se réchauffer et un sandwich jambon beurre plus tard, je repars pour les 25 derniers kms, plus ou moins en solo. Comme les différents parcours sont communs sur la fin, je rattrape souvent des attardés du petit parcours. Bien entamé après 4h30, je monte les Gorges de Choranche à ma main, c’est à dire un petit 250Wmoy. Pas de miracle!

Le retour de Villard à Lans en Vercors se fait par une petite route casse patte et bien bosselée, vent de face. Tout le monde est collé et gère comme il peut!

Je coupe la ligne en 5h45, 56ème au scratch.
La forme a été assez moyenne aujourd’hui, sans trop d’explication. Je n’ai pas fait trop d’efforts la semaine précédente, sommeil correct, peu de fatigue due au voyage. Un jour sans en quelque sorte.
Pas trop d’inquiétude pour la suite quand même, car la condition est là!

Une réflexion sur « Le Challenge Vercors 2013 »

  1. Effectivement je n’étais pas très loquace au départ… un peu dubitatif quant à la température et l’habillement adopté 😉
    Content de t’avoir croisé en chair et en os néanmoins… @ une prochaine !

Laisser un commentaire