Critérium du Dauphiné Libéré

Samedi, double objectif : aller voir passer le Critérium du Dauphiné Libéré et faire l’enchaînement Col du Télégraphe – Col du Galibier depuis Saint Michel de Maurienne.

Col du Télégraphe - Valloire

Après un court échauffement sur le plat je commence par le Col du Télégraphe (1566m). Je monte tranquille, 220-230W au SRM, la route est pas mal ombragée et la pente régulière. La gendarmerie est déjà en train de prendre place pour sécuriser le passage des coureurs. Le dispositif est impressionnant, si seulement Sport Com’ pouvait en faire le quart pour la Marmotte…

Après un court repos jusqu’à Valloire, j’enchaîne direct sur le Galibier (2646m), il ne faut pas que je traîne trop si je veux voir passer la course au sommet. Le km à la sortie de Valloire est assez raide, puis c’est le replat où se situe le ravito de la Marmotte. Ensuite jusqu’à Plan Lachat ce n’est pas trop dur.

Col du Galibier - Plan Lachat

Puis ça se corse pendant quelques kilomètres, on entre dans la haute montagne et son paysage minéral.

Col du Galibier - Lacets après Plan Lachat

Après quelques lacets je suis arrêté par les gendarmes… 30′ avant le passage des coureurs, la route est interdite, aussi bien aux voitures qu’aux cyclistes…  Impossible de redescendre également. Je pensais m’installer à la buvette de l’entrée du tunnel côté Col du Lautaret et déguster une tarte aux myrtilles, c’est mort! Je vais devoir les regarder passer en descente à 2300m d’altitude…

Col du Galibier

Finalement je m’assieds sur le seuil de la porte d’un chalet d’alpage, j’ai quand même une vue sur le col (au milieu de la photo) et un grand bout de descente, et il y a 2 virages juste avant qui devraient bien freiner la course.
Nouvel adepte de la Rico’s touch (voir la nuit du RPE à La Corniche Sublime), je mets mes manchettes, mes genouillères, ma veste et mes gants longs. A 2300m il fait froid…

Vidéo Critérium du Dauphiné Libéré

Puis c’est le passage du Critérium, Moncoutié est dans le groupe de tête. Le peloton est emmené par les Caisse d’Epargne de Valverde, suivi de près par Contador et Cadel Evans. Le passage des pros est si rapide que c’est un peu irréel. Puis c’est le retour à la voiture…

Laisser un commentaire