Le métabolisme lors de l’exercice physique : les différentes voies métaboliques

Résumé du livre de Frédéric Grappe : Cyclisme et optimisation de la performance – 1ère partie.

 

Frédéric Grappe - Cyclisme et optimisation de la performance

La seule énergie provenant des aliments et utilisable directement par le muscle est stockée sous la forme d’ATP.

Pour que le muscle puisse se contracter en continuité, l’ATP doit se reconstituer au fur et à mesure qu’il est hydrolysé.

Les substrats issus des différentes voies énergétiques présents dans le muscle et utilisés durant toute la durée de la contraction pour fournir de l’ATP sont :

La créatine phosphate (CP) : constitue le premier réservoir, durée limitée à 10s en moyenne.

Les glucides : les réserves glucidiques comprennent les stocks de glycogène musculaire et de glycogène hépatique. Ces réserves sont également limitées puisqu’elles permettent avec un bon niveau d’entraînement de tenir entre 45 minutes et 1h à un exercice réalisé au seuil anaérobie (75-80% VO2max). Les stocks de glycogène musculaire et hépatique correspondent à environ 2000 kcal[LG1] . Les sucres apportent une quantité d’énergie de 4 kcal/g.

Les lipides : les triglycérides fournissent une grande quantité d’énergie utilisée par les muscles lors des exercices réalisés à intensité subcritique (sous le seuil anaérobie). Les stocks lipidiques correspondent à environ 70000 kcal, soit 35 fois plus que les stocks de glycogène. Les graisses apportent une quantité d’énergie de 9 kcal/g, soit 2,3 fois plus d’énergie par gramme que les sucres. Toutefois, cette énergie est moins facilement disponible que celle apportée par les sucres.

Les protéines : peuvent fournir 5 à 10% de l’énergie nécessaire lors d’un exercice prolongé réalisé en endurance fondamentale.


[LG1]Interprétation perso très simplifiée : Le cycliste ne tape dans le stock de lipides que passé 2000kcal de dépense énergétique. Pour les sorties >2000 kcal le cycliste perd 1g toutes les 9 kcal dépensées.

Source : Frédéric Grappe – Cyclisme et optimisation de la performance.

Une réflexion au sujet de « Le métabolisme lors de l’exercice physique : les différentes voies métaboliques »

Laisser un commentaire