Cévennes

Les vacances démarrent bien avec ce gros chantier en direction du Mont Aigoual et des Cévennes. Pas de watts à tenir, pas d’objectif particulier si ce n’est une bonne journée de vélo en souvenir des vacances passées dans le coin!

Pullman Montpellier Centre
Pullman Montpellier Centre

Le petit déjeuner est calme à 6h30, soleil & ciel bleu: ça s’annonce bien!
Dans le coin de Montpellier il est très conseillé de ne pas oublier la crème solaire avant d’aller rouler… Sinon cuisson assurée!
Prévoir aussi suffisamment de bidons pour tenir quelques heures…

Route de Saint-Gély du Fesc
Route de Saint-Gély du Fesc

8h05, c’est parti pour une grosse sortie solo. Les cigales sont déjà réveillées, et la route serpente au milieu des pins et de la garrigue. Le début du parcours consiste à contourner le Pic Saint-Loup en évitant les routes les plus passantes. Effectivement, il y a peu de voitures en ce début de matinée!

03_route_les_matelles
Route vers Les Matelles

C’est tout plat, et les villages sont typiques du coin, avec leurs ruelles et des platanes partout.

Saint Jean de Cuculles
Saint Jean de Cuculles

Les paysages aux alentours du Pic Saint-Loup (658m) sont sympathiques, entre forêts de pins, garrigue et vignoble.

Environs du Pic Saint-Loup
Environs du Pic Saint-Loup

Et ici, les routes sont du billard! Un bel enrobé sans trou et sans bosses…

05-pic_saint_loup
Pic Saint-Loup

Peu après mon itinéraire croise la route principale juste avant le Col de la Cardonille (330m), ce qui me conforte dans le choix d’avoir fait un détour pour éviter les voitures!

La descente vers l’Hérault et Brissac est un plus sport avec des routes au style lotois: bien granuleuses et avec des bosses partout. Plus quelques caillasses dans les virages…

Pont sur l'Hérault à Brissac
Pont sur l’Hérault à Brissac

En bas il faut emprunter le pont piétonnier pour traverser la rivière.

L'Hérault
L’Hérault

La rivière est encore calme, avant que les baigneurs et les canoës arrivent! Ma route continue vers le nord et Ganges, porte d’entrée des Cévennes.

Route de Ganges à Sumène
Route de Ganges à Sumène

Le paysage change dès la sortie du village, la route est encaissée entre les rochers et le lit du Rieutard, à sec.

Ruelle dans Sumène
Ruelle dans Sumène

Les ruelles de Sumène sont désertes. Toujours la même interrogation: Mais quel est le job de ceux qui habitent ici?

Sumène
Sumène

Passé Pont d’Hérault, il ne reste plus qu’à rallier Valleraugue pour attaquer la montée vers l’Aigoual proprement dite. Complètement à sec, je finis par trouver une fontaine d’eau potable à côté de l’église. Mes 2 bidons sont remplis, normalement ça devrait suffire pour faire l’aller-retour jusqu’au sommet.

Valleraugue
Valleraugue

Le village est animé en ce matin de marché, mais Photoshop fait des miracles 😉
Depuis Valleraugue, l’ascension du Mont Aigoual (1569m) fait quand même 27kms et 1217D+. Une belle petite montée, régulière et avec des pourcentages ne dépassant pas 7%.

Route du Col de la Séreyrède
Route du Col de la Séreyrède

Pour couronner le tout, la route est toujours un billard hallucinant. Et personne dessus! Pas de voitures, pas de campings-car, pas de motos. Yes!

Col de la Séreyrède
Col de la Séreyrède

Pour ne rien gâcher les paysages sont sauvages à souhait. Côté forme, c’est correct, sans plus. La chaleur me fait souffrir et une bonne vingtaine de watts s’évaporent dans la nature. Pas grave, je monte à l’économie. Gêné ou poussé par le mistral selon les moments.

L'Espérou: la station-service fait aussi location de ski!
L’Espérou: la station-service fait aussi location de ski!

L’arrivée à L’Espérou marque le passage au Col de la Séreyrède (1299m), carrefour qui permet de descendre vers Le Vigan, vers Camprieu, ou de continuer la montée vers l’Aigoual.
Un peu comme au Ventoux et au Turini, il y a ici une station de ski au Prat Peyrot, avec quand même 11 remontées mécaniques… Improbable? Pas tant que ça au vu du vent et du froid aujourd’hui.

Observatoire météorologique du Mont Aigoual
Observatoire météorologique du Mont Aigoual

La fin de la montée vers l’Aigoual n’est qu’une formalité, hormis le vent de plus en plus fort. Comme au Ventoux, il doit y avoir des jours où la montée jusqu’au sommet est impossible.

Vue de l'Aigoual côté Méditerranée
Vue de l’Aigoual côté Méditerranée

Les paysages sont somptueux, avec d’un côté la vue vers la Méditerranée et de l’autre la Lozère et ses causses déserts.

Vue de l'Aigoual côté Lozère
Vue de l’Aigoual côté Lozère
Vue de l'Aigoual côté Lozère
Vue de l’Aigoual côté Lozère

Le sandwich rosette-cornichons est vite expédié pour cause de bourrasques et de froid importants. La descente roulante m’attend!

Une courte pause à Valleraugue pour remplir à nouveau les bidons, me conforte dans mon idée: vu la chaleur ambiante je vais tenter la route principale jusqu’au Col de la Cardonille pour raccourcir un peu.

Pause Coca à Laroque
Pause Coca à Laroque

Après plus de 160kils, la pause Coca s’impose. En terrasse au bord de l’Hérault, il est possible de regarder passer les canoës qui descendent la rivière. Malgré le conseil de Romain sur Twitter, je résiste à l’envie d’un Banana Split. Avec les 35°C qui m’attendent encore pendant 1h30, ce serait du suicide!

 

La suite jusqu’au sommet du Col de la Cardonille est plus pénible: voiture et chaleur suffocante. Mais bon il n’y a que ces gros cons de parisiens qui te doublent en laissant 10cm, donc on ne va pas se plaindre! A contrario Mention Spéciale aux 30 et 34 qui sont cools avec les vélos…

Rien de particulier à dire sur la fin, à part que les kils défilent trop lentement!
Mais bon, belle journée de vélo, avec un 206kms et 2650D+ sans se mettre de pression!

Piscine!
Piscine!

La piscine de l’hôtel est la bienvenue après un tel raid!

Laisser un commentaire