Raid des Alpilles

Cyclosportive Raid des Alpilles 2012
Raid des Alpilles 2012

Mon début de saison 2012 aura lieu un peu plus tôt que d’habitude, et sous le soleil (enfin j’espère) de la Provence.
C’est l’équipe Vélo Concept de Patrick François qui se charge de l’organisation, tous les anciens participants du Raid Provence Extrême sont donc conviés! Ici il n’est pas question de 589km et d’épreuve Ultra, mais d’un grand parcours de 135km et 1520D+ idéal pour le mois de Mars.
Le départ et l’arrivée ont lieu à Saint Rémy de Provence, le circuit passe par Les Baux de Provence et les derniers kms du RPE. De beaux souvenirs en perspective!

2 réflexions sur « Raid des Alpilles »

  1. Salut,

    Non moi franchement ça ne me dérange pas du tout, pour plusieurs raisons.

    Ce que je recherche dans les cyclosportives c’est d’abord le fait de faire de faire une course en ligne, par opposition aux coursettes FFC (ou autres) autour de l’église du coin.
    Je trouve aussi sympa le côté « toute catégorie », du pro au cycliste du dimanche. Sachant que de toute manière les Elites vont m’exploser et que je vais moi même exploser les papis de 60 ans, le classement ne m’intéresse pas particulièrement. Ce qui compte c’est d’être en forme et de rouler fort d’un bout à l’autre.
    Les cyclos « de plaine » sont aussi pour moi une préparation pour les courses de montagne, donc je ne me mets pas trop la pression sur le résultat.

    Le truc que je déteste dans les cyclos c’est les risques inconsidérés pris par certains pour se maintenir le plus longtemps possible en tête, tout en sachant très bien que de toute façon ils n’iront pas au bout. Voir la Viking 2011 où un gars m’accroche le guidon avant le sprint pour la 100ème place…
    Donc pour moi tout ce qui concourt à améliorer la sécurité est un plus. Donc faire partir le peloton en 4 fois est pour moi positif. Après cela peut être un système de départ par âge par exemple!
    Le « pire » système que j’ai vu c’est à la Scott où les propriétaires de vélos Scott partent en tête. Plus injuste, tu meurs. Mais bon c’est un peu pareil à la Time avec les revendeurs… La fois où j’ai fait la 77 les 1000 concurrents partaient en même temps, et 1h après on était peut être encore 800 dans le peloton, les chutes c’était un carnage.
    Le système idéal je l’ai vu en Suisse à l’Alpen Brevet où chacun estime lui même sa vitesse et se place dans le sas correspondant. Impensable en France malheureusement!

    Et puis maintenant avec le chronométrage électronique de chaque participant (ligne de départ à ligne d’arrivée) je ne pense pas que le départ en plusieurs vagues soit vraiment un handicap pour celui qui joue le scratch, sauf éventuellement s’il veut vraiment jouer les premiers rôles.

    @+

Laisser un commentaire