Lac du Sanetsch

Sanetsch

Après la bonne sortie de la veille (Champéry – Les Giettes: 4h et 2200D+), je me lance vers le Sanetsch pour une boucle qui devrait faire dans les 120kms et 3000D+.

Arrivé dans la vallée, mes jambes me font vite comprendre qu’elles auraient bien voulu un peu plus de récupération avant de se lancer dans un nouveau raid. La température frise déjà les 27°C, ça promet pour la suite…

Vallée du Rhône
Vallée du Rhône

La longue traversée vers Martigny se passe plutôt pas mal, avec un petit vent arrière qui me fait économiser quelques watts. La chaleur monte encore de quelques degrés au moment de tourner vers Sion. Courage, les interminables 50kms de plat sont bientôt derrière…

Fully: Vignoble du Valais
Fully: Vignoble du Valais

Le vignoble du Valais est écrasé par le soleil, et je m’offre un petit écart vers Chamoson pour faire un point sur mon état de forme et rompre la monotonie. Rien de bien méchant, juste un petit 150D+ pour voir.

Le thermomètre est encore monté et la température dépasse les 30°C quand je m’engage dans la grimpée vers le Col du Sanetsch (2252m). Depuis Pont de la Morge (501m), l’ascension cumule 1767D+ sur 25,9kms. Le pourcentage moyen n’est que de 6,8% mais varie de 0 à 15%!

Pied du Sanetsch
Pied du Sanetsch

La route serpente dans le vignoble les premiers kilomètres. Question vin ils ne sont pas très bios dans le coin, c’est un hélicoptère d’Air Glaciers avec un pulvé qui épand les phytos sur les parcelles difficiles d’accès ! Encore une contradiction entre le discours officiel suisse écolo-bio bien pensant et la réalité du terrain…

En surchauffe dans la fournaise (37°C), la gestion sera primordiale pour éviter le coup de chaleur! Heureusement les fontaines sont nombreuses et permettent de s’arroser copieusement pour maintenir le corps dans une plage de températures physiologiques. Pour une perf Strava, par contre c’est loupé…

Lacets dans le Col du Sanetsch
Lacets dans le Sanetsch

Passé 1000m, le thermomètre commence enfin à baisser, mais le mal est fait je suis complètement carbonisé !

Tsanfleuron
La Morge

Le moral remonte quand je passe vers 1200m l’épingle à cheveux dans laquelle j’avais dû m’arrêter la dernière fois, victime d’ennuis digestifs. Pour cause de chaleur déjà…

Visse
Visse
Lacets dans le Col du Sanetsch
Lacets dans le Col du Sanetsch

Ce n’est qu’après que la température redevient acceptable. Les paysages deviennent de plus en plus dépouillés et comparables à ce qu’on peut avoir dans des montées comme le Galibier.

Le tunnel marque le passage des 2000m
Le tunnel marque le passage des 2000m

La barre des 2000m est franchie par un tunnel de quelques centaines de mètres mal éclairé, mais qui a l’avantage d’être peu pentu.

Sommet du Sanetsch
Sommet du Sanetsch
Lac du Sanetsch
Lac du Sanetsch

Il ne reste maintenant plus qu’à rallier le sommet tranquillement, avant de basculer et de continuer la route jusqu’au barrage.

Barrage du Sanetsch
Barrage du Sanetsch

Et oui particularité de ce col, le bitume s’arrête à l’usine hydroélectrique. Pour redescendre dans la vallée de l’autre côté, il faudra emprunter un chemin carrossable sur environ 200m puis le téléphérique (ou un sentier spectaculaire pour les marcheurs).

Téléphérique du Sanetsch
Téléphérique du Sanetsch

Le téléphérique est opéré d’en bas et à une capacité de 8 personnes maximum. Une webcam et un téléphone permettent à l’opérateur situé dans la vallée de voir ce  qui se passe en haut et de communiquer avec les candidats à la descente. Attente entre chaque cabine: 20 minutes…

Téléphérique ou sentier escarpé?
Téléphérique ou sentier escarpé?
Bien accrocher le vélo!
Bien fixer le vélo!

Le vélo voyage accroché à l’extérieur. Mieux vaut ne pas oublier de retirer les bidons!

La passage en télécabine plombe pas mal la moyenne de la sortie: au lieu d’une descente d’une vingtaine de kilomètres à 45km/h, il faudra se contenter de 2kms à 12km/h.

Hôtel restaurant Bären
Hôtel restaurant Bären

A Gsteig je reviens en terrain connu et je fais une pause ravitaillement à l’Auberge Bären pour un Coca et une tarte aux abricots accompagnée d’une boule de glace vanille. Le tout fait maison bien sûr : les abricots viennent du Valais et la crème de l’alpage voisin.

Col du Pillon
Col du Pillon

Le Col du Pillon (400D+) n’est qu’une formalité, surtout sans trop forcer pour ne pas contrarier la digestion de la glace…

Col de la Croix
Col de la Croix

Et puis je veux aussi garder quelques forces pour le Col de la Croix qui fait 600D+ de ce côté. 25°C, tout va bien!

Col de la Croix
Col de la Croix

Bref, encore une belle journée de vélo, qui a une nouvelle fois mis en évidence mon intolérance aux grosses chaleurs!

Les Bains de Villars
Les Bains de Villars
Source: architectes.ch

3000D+, 6h46 de selle, il est temps d’aller récupérer aux nouveaux Bains de Villars!

Laisser un commentaire